Pedra da Gavea

Comme je vous en avais parlé ici, j’ai pu faire l’ascension de la Pedra da Gavea hier avec le top du top : nuit luxueuse au sommet de la montagne.

Déjà, j’avais eu du mal avec la montée de la Pedra Bonita (montagne voisine de la Pedra da Gavea) mais franchement, c’était rien du tout comparé à la montée d’hier. Je suis partie en compagnie de cinq autres personnes : Ana Beatriz, Arthur, Boris, Nico et Sebastian. Heureusement que ce dernier était là : il l’avait déjà fait et a pu nous aider à chaque passage difficile. Tous chargé de nos gros sac à dos remplis de nourritures et de duvet/couvertures/vêtements chauds, nous avons commencé à monter, monter, monter. On m’avait prévenue : vers la fin de la randonnée, il y a un passage à escalader. D’accord, d’accord, si les autres peuvent le faire, pourquoi pas moi? Sauf qu’au bout d’une heure de marche, le chemin devient vraiment pentu et il faut s’aider de ses mains, avoir des prises etc… C’est ça la partie escalade? Ah non pas du tout, ça c’est rien du tout…

Au fur et à mesure que nous montons, le temps se couvre, je sais déjà que la vue sera inexistante en haut. Arrivés au dernier quart de la montée, il n’y a plus d’arbres, normalement nous devrions avoir une superbe vue, mais là, les nuages nous entourent. C’est pas plus mal puisque nous arrivons à l’escalade et ne pas voir le vide plus bas ne peut que m’aider. Sauf qu’il commence à pleuvoir, mais malgré tout, à bout de force, nous arrivons tous en haut, gelés, aveugles mais contents. On s’assoit, seuls au monde pour manger et là, le spectacle commence : les nuages se dispersent pour nous laisser apercevoir en contrebas Rio, puis ils reviennent nous rendant à nouveau aveugles. Même si au début j’étais déçue qu’il y ait des nuages, finalement je me dis qu’on a assisté à un spectacle hors du commun et que c’était pas plus mal. Quand la nuit est tombée, chaque lumière de Rio de Janeiro et notamment celles de la favela de Rocinha s’est allumée une par une… magique. Après une nuit froide et agitée sous la tente, on a pu assister au lever du soleil, très rapide, sur la baie de Guanabara. Petit à petit l’air s’est réchauffé puis nous avons commencé à redescendre. Si la montée dans les nuages nous avait permis d’éviter de prendre conscience du vide, la descente au petit matin avec un ciel totalement dégagé, elle par contre, s’est faite sentir. Mais étonnement, je n’ai presque pas eu le vertige… serai-je guérie?

Après une longue descente pleine de concentration, un arrêt pour donner des bananes aux singes qui sont venus les chercher dans nos mains (!!!) nous sommes enfin arrivés en bas, fatigués mais fiers.

Publicités

5 réflexions sur “Pedra da Gavea

  1. Pingback: Morro Dois Irmãos « Florette no Brasil

  2. Pingback: Mercredi 15/Jeudi 16 août – Pedra da Gavea ! « Un Violoniste au Brésil

  3. Moi aussi je suis fière de toi ma Flo ! Magique en effet et franchement bravo, parce que rien que la prise de vue est flippante ! Je t’embrasse et t’envoie un mail (on est enfin revenus à la civilisation 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s